voix

La voix, élément essentiel de votre présentation

Au cours de votre présentation, vous serez amené à parler beaucoup. Votre voix constitue donc un élément essentiel de votre discours et contribue pour beaucoup au succès de celui-ci. Comment donc maîtriser votre voix pour réussir votre présentation ?

 

Comment moduler votre voix ?

D’abord, il faut savoir que chacun possède un timbre de voix particulier, qui lui est propre. Certains ont été avantagés par la nature et ont une voix qui porte naturellement. D’autres devront fournir quelques efforts pour avoir une belle voix, avec un joli timbre. Ainsi, il est nécessaire de jouer sur l’intensité de la voix. Ajustez le niveau sonore de celle-ci en tenant compte de l’espace, de la disposition des participants et du nombre d’auditeurs présents. Par exemple, il est inutile de parler très fort dans une petite salle avec quelques personnes seulement dans l’assistance.

Au-delà de l’intensité, il est important de jouer avec l’intonation et créer des variations mélodiques de la voix. Vous devez assembler les notes pour obtenir la plus belle mélodie, celle qui captivera votre public. Une voix monotone et monocorde ne manquera pas d’ensommeiller le public sinon de l’irriter.

voix2

Le débit des mots

En plus de créer de beaux effets avec la voix, il est indispensable d’avoir un bon débit de voix. En général, on a tendance à parler trop rapidement, notamment sous l’effet du stress. Faites en sorte de bien articuler vos mots. N’oubliez pas de respirer entre les phrases et de reprendre votre souffle. Parallèlement, le public aura aussi le temps de respirer. Et dites-vous qu’il ne s’agit pas d’une course contre la montre. D’ailleurs, dans la mesure où vous vous serez bien préparé en amont, tout devrait être bien organisé, bien structuré.

 

L’art de bien respirer

Bien respirer est donc indispensable pour avoir une belle voix, indispensable pour un discours réussi. Avec une bonne respiration, l’émission de la voix est optimisée. En même temps, vous êtes plus détendu, non seulement du point de vue physique mais aussi au niveau psychologique. Et bien respirer est essentiel pour un discours vivant et captivant.

Dans le cadre d’une présentation, vous éviterez la respiration claviculaire qui consiste à gonfler la poitrine tout en élevant les épaules. C’est une façon de respirer qui peut occasionner un blocage de la voix et créer du stress. Pour sa part, la respiration thoracique sera réservée aux séances de sport. Pour un discours réussi, vous miserez plutôt sur la respiration abdominale. Cette dernière consiste à baisser le diaphragme tout en relaxant les muscles au niveau des abdos. En respirant de cette manière, votre voix est plus vivante et chantante. Bref, attrayante. Et c’est une excellente manière de gérer le stress.

Categories: Non classé